Betty

Depuis combien de temps vis-tu à l’hôtel ?

Je suis née en France, puis ma mère m’a envoyé au Sénégal rejoindre ma grand-mère et ma tante pendant 5 ans, pendant qu’elle était en Italie. Je venais la voir tous les ans. Je suis ensuite rentrée en France en 2009.

Avant d’arriver ici, on était dans le 78. C’était horrible. Des personnes pénétraient dans la chambre la nuit, on changeait d’hôtel toutes les semaines. Je restais dans la même école mais je devais me lever de plus en plus tôt, à 5 heures du matin. J’arrivais souvent en retard à cause des problèmes de transport.

 

Où vas-tu à l’école aujourd’hui ?

Je suis en 5ème dans le 13ème arrondissement. Je suis à l’internat avec trois autres enfants de l’hôtel. On a fait ce choix avec l’assistante sociale car c’était impossible de se concentrer dans la chambre d’hôtel. Je ne faisais pas mes devoirs. Maintenant, c’est plus facile de travailler.

 

Quels sont tes loisirs ?

Je fais de la piscine et de la boxe pour pouvoir me lâcher. Je sors aussi avec une éducatrice de l’association Olga Spitzer qui paie l’internat. Elle m’achète quelques livres, comme La Couleur des sentiments : ça m’a beaucoup plu et beaucoup énervé aussi. L’histoire se passe à une époque où les Noirs étaient les esclaves des Blancs.

 

Que fais-tu pendant les vacances ?

Je me promène avec ma mère quand elle n’est pas fatiguée, sinon je vois mes copines.  On va à la piscine ou au McDo. A l’hôtel, je connais seulement une fille au 5ème étage. On se retrouve devant la mairie.

 

Qu’aimerais-tu faire plus tard ?

Devenir hôtesse de l’air ou banquière, parce que j’aime les maths. En venant du Sénégal, j’ai discuté avec une hôtesse de l’air qui m’a expliqué son métier, et ça m’a plu.