Zornitsa

La vie à l’hôtel, c’est difficile. C’est comme un hôpital ici. J’aimerais avoir une maison où j’aurais une chambre, où je pourrais changer la couleur des murs…Et puis certaines familles ne sont pas respectueuses. Quand ma petite sœur dort par exemple, des voisins écoutent la musique très fort, d’autres jouent au foot dehors et lancent le ballon exprès sur la fenêtre jusqu’à une heure du matin. La police vient tous les jours. J’ai du mal à faire mes devoirs ici.

 

Trouver sa voie

La journée, je vais à l’école à Gagny, à une heure de bus de chez moi. Je suis dans la même classe que ma sœur de 13 ans. C’est une classe du monde, on est 18 élèves en tout. Certains ne parlent pas du tout français mais on trouve toujours des moyens pour les inclure.

Plus tard, j’aimerais bien m’inscrire à un CAP Restauration. L’école est seulement à trois stations de RER d’ici ! A force de regarder des vidéos de cuisine et après avoir fait un stage, je me suis décidée.

Heureusement, j’ai des copains ici, plus parmi les garçons que parmi les filles. On se voit devant l’hôtel ou au centre commercial. Le reste du temps, je fais de la boxe. On a accès gratuitement à une salle pas très loin d’ici.